La solution de branche de H+ Sécurité au travail et protection de la santé a 20 ans

En 20 ans, la solution de branche de H+ Sécurité au travail et protection de la santé n’a cessé de se développer et de s’adapter aux besoins des membres. Il continuera d’en aller ainsi: les campagnes sont désormais menées tous les deux ans et sont approfondies en collaboration avec les centres de compétences.

Depuis 1999, les deux centres de compétences – Zentrum für Arbeitsmedizin, Ergonomie und Hygiene (AEH) à Zurich et unisanté (auparavant IST) à Lausanne – mettent en œuvre la solution de branche Sécurité au travail et protection de la santé (STPS). Avec ces deux organisations, H+ a constamment perfectionné cette solution de branche, afin de répondre aux besoins des institutions membres dans l’application des exigences légales. Au cours de ces vingt dernières années, les prescriptions ont pris beaucoup d’ampleur. Les employeurs doivent intensifier leurs efforts en matière de sécurité au travail et de protection de la santé. Les organes d’exécution de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST) ont étendu les visites et les inspections aux domaines de la santé, qui étaient rarement contrôlés auparavant.
Pour l’année sous revue, H+ a amélioré la lisibilité du rapport annuel et l’a simplifié. Le groupe spécialisé a entamé la révision et l’actualisation des documents de H+ pour la STPS. Désormais, les entreprises membres reçoivent les données des jours d’absence qui les concernent, et cela pour les trois dernières années.

Soutien à la commission et à la responsable technique
Depuis l’été 2019, Dorit Djelid, directrice adjointe de H+, est la représentante des employeurs au sein de la commission technique. Elle s’est très rapidement mise au courant et apporte un soutien concret à la responsable technique pour toutes les questions stratégiques. Afin de poursuivre le développement de la solution de branche de H+ et de la proposer à d’autres entreprises, la commission technique a décidé en automne 2019 de créer un second poste à temps partiel afin de décharger la responsable.

Nouvelle organisation des campagnes
A l’occasion des journées ECHEX 2018, les entreprises avaient demandé que des adaptations soient apportées aux campagnes annuelles. Une enquête a été menée auprès des membres. Il est apparu que ces derniers souhaitent des campagnes sur deux ans. Celles-ci sont désormais présentées au printemps de l’année précédente déjà, afin que les entreprises puissent mieux les intégrer à leur planification. Cette nouvelle organisation facilite en outre la prise en compte des besoins des membres et l’adaptation des documents.

Campagne Protection de la peau et hygiène des mains 2020/21
Les sept journées ECHEX organisées en Suisse alémanique et la journée qui s’est déroulée en Suisse romande ont été bien fréquentées. La campagne sur deux ans consacrée à l’hygiène des mains a rencontré un grand écho, car il s’agit d’un sujet important pour quasiment tous les domaines de la santé. Les documents existants ont été actualisés et étendus à douze groupes professionnels. Sur la base des informations fournies, nombre de coordinateurs de la sécurité présents ont saisi cette occasion pour contrôler les gants utilisés dans leur institution. Compte tenu des divers types de gants de protection contre les produits chimiques et de nettoyage, il est important de savoir précisément quel article utiliser pour quel usage.

Collaboration avec le SECO et la CFST
Le Secrétariat à l’économie (SECO) et les autres organes d’exécution de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST) prévoient ces prochaines années une opération d’exécution prioritaire sur le thème «Protection de la santé et substances dangereuses au travail». La STPS est prête à collaborer, en tant que branche pilote, et espère faire ainsi profiter les membres d’outils concrets. Les travaux ont commencé en février 2020.

Le centre de compétences romand s’appelle désormais unisanté
Depuis le 1er janvier 2019, le centre de compétences pour la Suisse romande – l’Institut universitaire romand de santé au travail (IST) – a fusionné avec la Policlinique médicale universitaire (PMU), l’Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) et l’Association promotion santé Vaud. Ensemble, ils forment le Centre universitaire de médecine générale et santé publique – Lausanne (unisanté). Toutes les activités précédentes de l’IST y sont regroupées et les anciens collaborateurs relèvent désormais du Département santé au travail et environnement (DSTE). Depuis la fusion, c’est Anne Oppliger qui est chargée des membres en Suisse romande.

Contact


Erika Schütz

Responsable technique Sécurité au travail, coordinatrice HOPE Suisse